Mai 2015| Vol. 6 | N°1

Innovation dans la formation de base en Ontario

par

En 2012, le monde de l’alphabétisation et de la formation de base a connu une petite révolution en Ontario avec le lancement du Curriculum en littératie des adultes. Conçu en collaboration avec les partenaires du milieu, le référentiel adopte une approche novatrice. Tout en suivant des principes andragogiques, il met les aspirations des adultes au cœur du processus d’apprentissage. L’outil a été construit afin de faciliter l’évaluation des compétences des apprenants en fonction des objectifs qu’ils poursuivent, comme l’insertion en emploi, pour ensuite personnaliser leur parcours de formation.

Curieuse d’en apprendre plus, l’équipe de l’OCE est allée à la rencontre de trois représentants 1) du ministère de la Formation et des Collèges et des Universités (MFCU). Les résultats de la discussion sont présentés dans cet article.

Avant d’aller plus loin, quelques petites précisions s’imposent sur l’alphabétisation et la formation de base (AFB) en Ontario. L’organisation de l’AFB est centralisée auprès d’Emploi Ontario, lui-même lié au MFCU. Le réseau de l’AFB se divise en quatre groupes culturels : anglophones, francophones, sourds et malentendants et autochtones. Et en trois secteurs : communautaire, collégial et conseils scolaires, auxquels s’ajoute la formation en ligne (e-Channel). Il y a en tout 200 prestataires de services répartis en 300 sites. En 2014, les investissements du MFCU en AFB  se sont élevés à 88 millions de dollars.

Aux origines du curriculum

Le Curriculum en littératie des adultes de l’Ontario (CLAO) résulte d’un travail de longue haleine. L’initiative a été lancée en 2008, pour être implantée le 1er avril 2012. Plusieurs motifs soutenaient les démarches, dont la standardisation de l’apprentissage en AFB, une réorientation vers les compétences et l’exécution de tâches ainsi que, très important, la création de parcours d’apprentissage individualisés. Le MFCU souhaitait aussi pouvoir faire un suivi du taux de réussite des programmes d’AFB.

Pour développer le CLAO, le MFCU a été chercher la collaboration des partenaires du milieu. Ainsi, l’expertise et les connaissances des quatre groupes culturels et des trois secteurs ont été mises à contribution. Des principes andragogiques ont été définis et certains cadres ont servi de source d’inspiration. C’est le cas, par exemple, des Compétences essentielles de Ressources humaines et développement des compétences du Canada (RHDCC) 2), du Cadre manitobain des compétences de base et des Niveaux de compétences linguistiques canadien.

Pour les guider dans le développement du curriculum, les partenaires se sont entendus sur six grands principes :

  1. Répondre d’abord et avant tout aux besoins des personnes apprenantes.
  2. Faciliter la tâche des formateurs et formatrices.
  3. Être approprié et accessible pour les personnes apprenantes ainsi que les formateurs et formatrices ayant différents besoins culturels.
  4. Rendre compte au public.
  5. Reposer sur une fondation théorique solide et déterminée, conforme à l’andragogie.
  6. Être clair pour les personnes apprenantes, les formateurs et formatrices et littératie, le MFCU et d’autres intervenants.

Les partenaires ont décidé de miser sur des grandes compétences essentielles pour qu’un adulte puisse se débrouiller en société, plutôt que sur les seules capacités à lire et écrire. Ces compétences se déclinent en tâches qui vont dépendre de la « voie de transition privilégiée par l’adulte ». Ce concept de voie de transition rend le CLAO particulièrement novateur puisque les aspirations de l’adulte sont au cœur du processus. Ainsi, le curriculum cherche à faire une adéquation entre la formation et les aspirations des adultes. En effet, l’AFB n’est pas une fin en soi, il s’agit d’une transition pour arriver à un objectif donné. Il y a cinq voies de transition :

  1. Emploi
  2. Formation en apprentissage
  3. Poursuite d’études secondaires
  4. Poursuite d’études postsecondaires
  5. Autonomie dans la vie quotidienne.

Finalement, pour faciliter le suivi, un registre centralisant les dossiers des apprenants a été mis en ligne sur Internet.

Qu’est-ce que ce curriculum?

Le CLAO est avant tout un outil d’évaluation destiné aux prestataires de services. Il leur permet de situer les compétences de l’apprenant et de décider avec lui des orientations à prendre pour rehausser ses compétences de base. Ainsi, le CLAO est davantage un référentiel qu’un curriculum.

Le CLAO comprend six grandes compétences et repose sur le concept de voie de transition, essentiel à l’individualisation du parcours d’apprentissage. Les grandes compétences intègrent des compétences interpersonnelles, intellectuelles et des savoirs-être. Elles sont les suivantes :

  • Rechercher et utiliser de l’information
  • Communiquer des idées et de l’information
  • Comprendre et utiliser des nombres
  • Utiliser la technologie numérique
  • Gérer l’apprentissage
  • S’engager avec les autres

Les grandes compétences comprennent des groupes de tâches, chacune divisée en indicateur de niveau (1 à 3) décrivant le type de réalisation souhaité à un niveau donné. Les descripteurs de tâches illustrent les caractéristiques des tâches et permettent de mieux comprendre ce qui est attendu à chaque niveau. Le tout s’accompagne d’exemples concrets de tâches qui diffèrent selon la voie de transition privilégiée par l’apprenant. Fait intéressant, ces voies de transition sont flexibles : l’adulte peut changer de voie au cours de son cheminement.

Lorsque la voie de transition est identifiée, le prestataire de services évalue l’apprenant sur la base des tâches liées à cette voie. Par exemple, la tâche « lire une brève note écrite par un collègue » concerne les voies emploi et formation en apprentissage. L’adulte souhaitant retourner aux études ne se fera pas évaluer sur cet aspect, mais il sera soumis à une tâche équivalente, pertinente par rapport à sa voie. Aussi, certains groupes de tâches ne sont pas pris en compte s’ils ne correspondent pas à la voie adoptée par l’apprenant. Un adulte souhaitant améliorer son niveau de littératie pour devenir soudeur ne sera pas évalué sur la tâche « A3 – extraire de l’information de films, d’émissions et de présentations. » Autrement dit, l’évaluation des compétences est faite dans un contexte précis et significatif pour l’adulte.

En fonction des résultats de l’évaluation, le prestataire de service va proposer un parcours formatif correspondant aux besoins de l’adulte. Au fur et à mesure des formations, la progression dans le curriculum est notée dans son dossier en ligne, ce qui permet de faire un suivi régulier et de mettre en évidence la progression de l’adulte.

Un modèle en constante évolution

Le CLAO est un bel exemple de renouvèlement de paradigme en AFB. Bien sûr, tout n’est pas parfait et quelques ajustements doivent encore être faits. Le lancement a été une aventure, le curriculum ayant été finalisé à deux jours de son implantation. Par ailleurs, le CLAO doit encore être adapté à certains groupes culturels.

En fait, aux yeux du MFCU, le curriculum en est encore à ses débuts. Le ministère continue à collecter les commentaires des partenaires du milieu en vue de faire des ajustements à moyen terme. Il n’en demeure pas moins que le CLAO a permis l’établissement de standards communs dans la province pour évaluer les compétences des apprenants, ainsi que leur progression.

Malgré les différences entre le Québec et l’Ontario, il serait intéressant que le référentiel ontarien serve à une réflexion sur l’AFB au Québec. D’ailleurs, la province possède déjà ce type d’outil, mais pas, à notre connaissance, pour l’alphabétisation et la formation de base. C’est le cas, par exemple, de l’Échelle québécoise des niveaux de compétences en français des personnes immigrantes adultes, dédié aux immigrants.

Notes

  1. Priscilla McKenzie, Senior Service Integration Advisor, Mario Bruyère, Analyste principal de la conception et de l’élaboration des programmes et Louise Richard-Baulne, Chef de l’Unité de formation de base.
  2. Maintenant connu sous le nom d’Emploi et Développement social Canada.

En savoir plus

Visualisez le Cadre du curriculum en littératie des adultes sur une seule page. Consultez la version détaillée Cadre du curriculum présenté par Emploi Ontario.

Pour les fondements et le modus operandi du CLAO, consultez ce document de la Coalition ontarienne de formation des adultes (COFA) :  Agir avec compétences dans le contexte du CLAO.

Pour un outil québécois qui s’apparente au CLAO, consultez ce document du ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles : Échelle québécoise des niveaux de compétence en français des personnes immigrantes adultes.

Extrait

Repenser l’alphabétisation et la formation de base : l’Ontario développe un outil misant sur les aspirations des adultes afin de faciliter leurs apprentissages.

L’Observatoire compétences-emplois (OCE) est un centre de recherche et de transfert de connaissances sur le développement et la reconnaissance des compétences de la main-d’oeuvre basée à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). L’OCE regroupe des chercheurs et des professionnels de différentes disciplines qui ont une expertise fine du domaine.

Sa mission est d’alimenter la réflexion, la prise de décision et l’action des acteurs du marché du travail et ainsi de contribuer au développement des compétences de la main-d’oeuvre au Québec.

Observatoire compétences-emplois (OCE)
1205, rue Saint-Denis
Pavillon Paul Gérin-Lajoie, local N-5920
Montréal (Québec), Canada
H2X 3R9
Voir sur la carte

Téléphone : 514 987-3000 poste 1085
Courriel : oce@uqam.ca