Évaluation et développement de la formation Eval Pop

Au Québec, les organismes communautaires sont souvent peu outillés pour valoriser leurs impacts sur le bien-être collectif. Sans évaluation des résultats, la pertinence de leurs pratiques risque d’être remise en question. La formation Eval Pop vise à renforcer les pratiques d’évaluation des groupes communautaires du Grand Montréal.

Objectifs de la recherche

L’objectif général de la recherche est d’étudier les impacts d’une version allégée d’Eval Pop destinée aux organismes communautaire en région. Les hypothèses de la recherche sont que la formation aura des effets aux niveaux des participants et des organismes et que certaines particularités régionales influenceront ces résultats. L’analyse portera sur (1) la satisfaction des personnes formées, (2) leurs apprentissages, (3) leurs compétences, (4) les résultats dans l’organisme et (5) les variables d’influence des résultats. Les recommandations de l’analyse serviront à développer une formation Eval Pop II adaptée aux besoins des groupes des régions.

Méthodologie

Cette recherche à caractère exploratoire est la première à avoir déployé une évaluation aux quatre niveaux du modèle de Kirkpatrick sur une formation destinée à des organismes communautaires québécois. Au moyen d’enquêtes par questionnaire et d’entrevues semi- dirigées, les effets de la « Tournée » d’évaluation de la formation sur les participants à la formation ont été évalués.

Principaux résultats

La première conclusion est que la majorité des variables soulignées par les participants auraient eu une influence favorable sur le transfert. À titre d’exemple, la manière dont l’analyse du besoin a été menée, la qualité de l’animation des formatrices du CFP, le nombre de formations suivies durant l’année par les participants, ou encore la perception de leur milieu vis-à-vis de la formation ont toujours été décrits comme favorisant le transfert. La seconde conclusion est que les situations de blocage du transfert s’expliquent principalement en lien avec deux variables. Premièrement, la thématique abordée durant la formation (c.-à-d. l’évaluation des pratiques) a parfois été perçue comme complexe et abstraite, difficile à traduire en actions concrètes. Transférer le contenu abordé dans la formation nécessite sans doute un haut degré d’adaptation. Deuxièmement, les opportunités de mise en pratique suite à la formation furent trop rares pour certains participants, du fait de l’importante charge de travail dans leur organisme.

Référence complète

Chochard, Yves (2017). Évaluation de la formation « la Tournée » pour les organismes communautaires des régions du Québec. Montréal. CIRDEF, UQAM.

Partenaires

 

Équipe de recherche

Yves Chochard, chercheur

L’Observatoire compétences-emplois (OCE) est un centre de recherche et de transfert de connaissances sur le développement et la reconnaissance des compétences de la main-d’oeuvre basée à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). L’OCE regroupe des chercheurs et des professionnels de différentes disciplines qui ont une expertise fine du domaine.

Sa mission est d’alimenter la réflexion, la prise de décision et l’action des acteurs du marché du travail et ainsi de contribuer au développement des compétences de la main-d’oeuvre au Québec.

Observatoire compétences-emplois (OCE)
1205, rue Saint-Denis
Pavillon Paul Gérin-Lajoie, local N-5920
Montréal (Québec), Canada
H2X 3R9
Voir sur la carte

Téléphone : 514 987-3000 poste 1085
Courriel : oce@uqam.ca