Novembre 2016 | Vol. 7 | N°2

Entreprises américaines et formation formelle

par

Des chercheurs de l’Université Georgetown viennent de produire une étude comparant les sources d’investissement dans l’éducation et la formation post-secondaire aux États-Unis. Cette étude montre que les investissements des employeurs sont plus importants que ce que l’on croit généralement dans la formation formelle. Les chercheurs font aussi état de la montée de la formation formelle dans la société américaine depuis vingt ans, mouvement auquel participent aussi les employeurs.

Les États-Unis consacrent 1 billion de dollars US par année à l’éducation et à la formation post-secondaire. Ce montant provient des employeurs, des institutions d’enseignement (universités et collèges communautaires), d’autres organismes certificateurs et du gouvernement fédéral.

Le financement de la formation post-secondaire et continue aux États-Unis

Provenance des données : « 1995 Survey of Employer-Provided Training » et « 2013 Current Population Survey Annual Social and Economic Supplement ».

La contribution des employeurs, 590 milliards de dollars US, représente plus de la moitié des sommes investies en formation post-secondaire et continue. Sur ce montant, et cela sans surprise, la plus grande part va à la formation informelle (413 milliards). Toutefois, l’investissement en formation formelle (177 milliards) représente plus du quart des sommes allouées à ce type de formation. Il se répartit comme suit : 81 milliards va à de la formation formelle dispensée en entreprise et 91 milliards à de la formation externe financée par l’employeur.

Les secteurs d’activités qui investissent le plus en formation formelle, au prorata du nombre d’employés qu’ils regroupent, sont : l’industrie manufacturière, les transports, communications et services publiques, et les finances, assurances et utilités publiques.

Les employés qui profitent majoritairement des investissements en formation formelle sont, encore là sans surprise, les plus scolarisés. Ainsi, les bacheliers bénéficient de 58% de ces investissements, contre 25% et 17% les diplômés des collèges et du secondaire respectivement.

Autre résultat intéressant, les investissements en formation formelle ont augmenté de façon substantielle depuis 20 ans. En provenance des universités et des collèges, l’augmentation est de 82% sur cette période (passant de 224 à 407 milliards de dollars US). L’augmentation est importante aussi en provenance des employeurs : 26% depuis 1994 (passant de 140 à 177 milliards de dollars US). Ces chiffres, en dollars constants, illustrent de façon éloquente la montée de la demande de formation formelle dans la société américaine.

En savoir plus

Carnevale, A.P., Strohl, J. et Gulish, A. (2015). College is just the beginning, Employer’s role in the $1.1 trillion postsecondary education and training system. Washington, D.C., Georgetown University, Center on education and the workforce.

Extrait

Des chercheurs américains montrent que les investissements des employeurs sont plus importants que ce que l’on croit généralement dans la formation formelle. Ils font aussi état de la montée de ce type de formation dans la société américaine depuis vingt ans, mouvement auquel participent aussi les employeurs.

L’Observatoire compétences-emplois (OCE) est un centre de recherche et de transfert de connaissances sur le développement et la reconnaissance des compétences de la main-d’oeuvre basée à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). L’OCE regroupe des chercheurs et des professionnels de différentes disciplines qui ont une expertise fine du domaine.

Sa mission est d’alimenter la réflexion, la prise de décision et l’action des acteurs du marché du travail et ainsi de contribuer au développement des compétences de la main-d’oeuvre au Québec.

Observatoire compétences-emplois (OCE)
1205, rue Saint-Denis
Pavillon Paul Gérin-Lajoie, local N-5920
Montréal (Québec), Canada
H2X 3R9
Voir sur la carte

Téléphone : 514 987-3000 poste 1085
Courriel : oce@uqam.ca