Mars 2017 | Vol. 7 | N°3

Apprentissage informel : une bonne typologie de la notion

Par

Dans le monde actuel en perpétuel changement, nous apprenons constamment, en suivant des formations, mais aussi de mille et une autre manières. Dans ce contexte, l’ apprentissage informel suscite plus que jamais de l’intérêt, malgré l’extrême polysémie de la notion. Et, justement à cause de cela, il convient de la définir à nouveau. Ce que font avec brio des chercheurs américains.

Leur étude retient notre attention pour trois raisons. Parue en avril 2016, elle propose une analyse actuelle du sujet qui tient compte de l’apport des technologies de l’information et de la communication. S’appuyant sur plus de 600 ouvrages publiés au cours des 25 dernières années, elle est rigoureuse et exhaustive. Cumulant les qualités de clarté, de précision et de synthèse, en 60 pages, elle fait le tour du sujet.

L’étude présente une bonne typologie de la notion. Cette typologie reprend le continuum de l’apprentissage développé par Colly, Hodkinson et Malcolm en 2003 en l’adaptant. Une image valant mille mots, nous la reproduisons, ci-bas. Les auteurs identifient cinq grands types d’apprentissage : le formel, l’informel organisé, l’informel de tous les jours qu’ils déclinent en trois autres types, l’auto-dirigé, le fortuit et le tacite. Ils définissent ensuite chacun des types. Globalement dans la première section de l’étude et finement dans la deuxième section, abordant forcesfaiblessesopportunités et défis de chacun. Une troisième section est consacrée à la mesure de l’apprentissage informel, encore imparfaite, de même qu’aux stratégies de reconnaissance des acquis.

Le continuum de l’apprentissage

 

Une étude pour les novices qui veulent comprendre ce qu’est l’apprentissage informel et les familiers du sujet qui souhaitent actualiser leur connaissance.

En savoir plus

Téléchargez l’étude

Van Hoy, Michelle, Heather, J. et Bedley, C. (2016). Reconceptualizing learning : a review of the literature on informal learning. ACT Foundation, avril.

Extrait

Dans le monde actuel en perpétuel changement, nous apprenons constamment, en suivant des formations, mais aussi de mille et une autre manières. Dans ce contexte, l’apprentissage informel suscite plus que jamais de l’intérêt, malgré l’extrême polysémie de la notion. Et, justement à cause de cela, il convient de la définir à nouveau. Ce que font avec brio des chercheurs américains. Une étude pour les novices qui veulent comprendre ce qu’est l’apprentissage informel et les familiers du sujet qui souhaitent actualiser leur connaissance.

Observatoire compétences-emplois (OCE)
1205, rue Saint-Denis
Pavillon Paul Gérin-Lajoie, local N-5920
Montréal (Québec), Canada
H2X 3R9
Voir sur la carte

Téléphone : 514 987-3000 poste 1085
Courriel : oce@uqam.ca