Mars 2018 | Vol. 8 | N°3 Brève Imprimer cet article Imprimer cet article

Guide européen pour la promotion de l’apprentissage et des stages

| mars 2018

L’enseignement et la formation professionnels (EFP) sont une préoccupation majeure de la Commission européenne. Depuis la Déclaration de Copenhague en 2002, une trentaine de pays européens travaillent ensemble à moderniser leurs systèmes nationaux de formation professionnelle et de formation technique, dirions-nous, ici au Québec. 1)Cette collaboration a d’abord donné lieu à des outils de compréhension commune et d’arrimage des systèmes nationaux d’EFP dont le Cadre européen des certifications, le Système européen de crédits d’apprentissage pour l’enseignement et la formation professionnels et le Cadre européen de référence pour l’assurance de la qualité dans l’enseignement et la formation professionnels.

Au tournant des années 2010, leur collaboration s’approfondit avec la mise en œuvre du cadre stratégique « Éducation et formation 2020 ». Plusieurs groupes de travail sont alors formés dont un sur l’enseignement et la formation professionnels. Ce groupe va travailler, jusqu’à la fin 2015, sur les stages en milieu de travail dans le cadre de la formation professionnelle et technique. Pourquoi ? Parce qu’au début de la décennie, la Commission européenne avait identifié ce sujet comme un domaine dans lequel les États devaient renforcer leur action 2) Commission Européenne (2012) Repenser l’éducation, investir dans les compétences pour de meilleurs résultats socio-économiques, p. 3. D’ailleurs, ce sera aussi un des objectifs des Conclusions de Riga en 2015 3)Les Conclusions de Riga – adoptées le 22 juin 2015 – présentent le rôle de l’enseignement et de la formation professionnels (EFP) dans le contexte de la stratégie pour la croissance et l’emploi et le Cadre stratégique pour la coopération européenne dans le domaine de l’éducation et de la formation (Education et formation 2020). » (Conclusions de Riga, 2015 : 2). Le guide intitulé « Apprentissage et formation en milieu professionnel hautement performants » est la conclusion de ce travail. Il propose vingt principes directeurs à l’intention des États et des parties prenantes pour l’amélioration des pratiques en la matière.

Les principes directeurs sont organisés autour de quatre grands axes : la gouvernance, le soutien des acteurs, la promotion de l’EFP, la qualité des dispositifs. Les voici.

La gouvernance nationale et les partenaires sociaux

  • Un cadre juridique clair et cohérent qui permet aux partenaires de l’apprentissage d’agir efficacement et de garantir les droits et les responsabilités de chacun.
  • Un dialogue structuré et continu entre tous les partenaires de l’apprentissage, y compris un système transparent de coordination et de prise de décision.
  • Renforcer le rôle des partenaires sociaux par le renforcement de leurs capacités et en leur permettant de s’approprier les responsabilités de la mise en œuvre.
  • Coopération systématique entre les écoles d’EFP ou les centres de formation et les entreprises.
  • Répartition équilibrée des ressources et des avantages au profit mutuel des entreprises, des opérateurs d’EFP et des apprenants.

Le soutien aux entreprises, en particulier aux PME, qui offrent des places d’apprentissage

  • Mesures de soutien pour rendre l’apprentissage plus attrayant et accessible aux PME
  • Trouver le bon équilibre entre les besoins spécifiques en formation des entreprises et les besoins généraux pour faciliter l’accès à l’emploi des apprentis
  • Se concentrer sur les entreprises qui n’ont pas d’expérience en apprentissage
  • Soutenir les entreprises qui offrent des places d’apprentissage aux apprenants défavorisés
  • Motiver et aider les entreprises à nommer des maîtres d’apprentissage/formateurs en entreprise qualifiés

Attractivité de l’apprentissage et amélioration de l’orientation professionnelle

  • Favoriser la perméabilité entre l’EFP et les autres filières d’enseignement et de carrière
  • Améliorer l’image de l’enseignement professionnel et de l’apprentissage par la promotion de l’excellence
  • L’orientation professionnelle pour donner le pouvoir aux jeunes de faire des choix bien informés
  • Accroître l’attractivité de l’apprentissage en améliorant la qualité des enseignants de l’EFP
  • Promouvoir l’attractivité de l’EFP et de l’apprentissage via un large éventail d’activités de sensibilisation

Assurance qualité dans la formation en milieu professionnel

  • Fournir un cadre d’assurance qualité clair pour l’apprentissage au niveau du système, de l’opérateur d’éducation ou de formation et de l’entreprise garantissant un retour d’information systématique
  • Assurer que le contenu des programmes d’EFP s’adapte à l’évolution des besoins en compétences des entreprises et de la société
  • Favoriser la confiance mutuelle et le respect grâce à une coopération régulière entre les partenaires d’apprentissage
  • Assurer une évaluation équitable, valide et authentique des acquis de l’apprentissage
  • Soutenir le développement professionnel continu des formateurs en entreprise et améliorer leurs conditions de travail

Dans le contexte actuel où le gouvernement québécois et les partenaires du marché du travail souhaitent l’instauration de stages longs en milieu de travail dans les programmes de la FPT, ces principes sont tous pertinents. Chacun d’eux étant, en outre, accompagné de recommandations détaillées et d’exemples de politiques, mesures et programmes mis en oeuvre dans les divers pays européens, le guide foisonne d’idées et de bonnes pratiques pour quiconque s’intéresse au sujet.

Notes   [ + ]

1. Cette collaboration a d’abord donné lieu à des outils de compréhension commune et d’arrimage des systèmes nationaux d’EFP dont le Cadre européen des certifications, le Système européen de crédits d’apprentissage pour l’enseignement et la formation professionnels et le Cadre européen de référence pour l’assurance de la qualité dans l’enseignement et la formation professionnels.
2. Commission Européenne (2012) Repenser l’éducation, investir dans les compétences pour de meilleurs résultats socio-économiques, p. 3
3. Les Conclusions de Riga – adoptées le 22 juin 2015 – présentent le rôle de l’enseignement et de la formation professionnels (EFP) dans le contexte de la stratégie pour la croissance et l’emploi et le Cadre stratégique pour la coopération européenne dans le domaine de l’éducation et de la formation (Education et formation 2020). » (Conclusions de Riga, 2015 : 2)

Références

En savoir plus

Commission européenne (2016). Apprentissage et formation en milieu professionnel hautement performants : 20 principes directeurs. L’auteur.

BofOkBon articleTrès bon articleExcellent article (Soyez le premier à noter cet l'article)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous au bulletin