Mars 2018 | Vol. 8 | N°3 Outils Imprimer cet article Imprimer cet article

Digcomp, le cadre de référence européen des compétences numériques

| mars 2018

La compétence numérique peut être définie comme « l’usage sûr et critique des technologies de la société de l’information (TSI) » (CE, 2006 : 7). Compétence emblématique du 21e siècle, elle est essentielle  à la formation, au travail, aux loisirs et à la participation citoyenne. Constatant les lacunes de la population en la matière – 40% des européens ont un niveau insuffisant de compétences numériques et parmi ceux qui n’en ont aucune (soit 22%) 42% sont sans emploi (CE, 2016a : 3) – la Commission européenne a conçu le DIGCOMP, un cadre de référence pour les compétences numériques. L’objectif ? Soutenir les pays européens dans la conception de politiques, mesures, programmes et autres dispositifs favorisant le développement des compétences numériques.

Ce cadre de référence retient notre attention pour sa rigueur, son exhaustivité et sa convivialité et les multiples usages auxquels il donne lieu, dont des outils d’autoévaluation des compétences.

Un cadre rigoureux

Le cadre de référence des compétences numériques a nécessité plusieurs années de recherche et de consultation. Mené par le Centre commun de recherche de la Commission européenne, le projet a débuté en 2010 et se poursuit depuis. Les compétences numériques étant en pleine évolution et leur définition multiple, ils ont d’abord produit une carte conceptuelle sur la base d’une revue de littérature exhaustive du domaine (CE, 2011). Par la suite, ils ont soumis leurs résultats à une centaine d’experts, d’Europe et d’ailleurs, en utilisant la méthode Delphi (CE, 2012), une méthode de consultation idéale pour saisir des tendances sur un phénomène en évolution. 1) Pour en savoir plus, visiter le site du logiciel Mesydel qui décrit bien ce qu’est la méthode Delphi et son fonctionnement tout en proposant un support en ligne pour soutenir sa mise en oeuvre. . En 2013, la première version du cadre, le DIGCOMP 1.0, paraît (CE, 2013). Cette version a donné lieu à divers usages, tant de la part des gouvernements nationaux que régionaux, entre autres, l’élaboration de politiques, le développement de mesures et de programmes d’éducation et de formation et d’outils d’évaluation. L’analyse de ces usages et de nouvelles consultations — menées non pas auprès d’experts du domaine mais plutôt auprès des parties prenantes provenant de tous les pays européens –, la Commission européenne a procédé à l’actualisation de la première version et produit le DIGCOMP 2.0 (CE, 2016b) et le DIGCOMP 2.1 (CE, 2017).  Le DIGCOMP 2.1, version que nous présentons, intègre les niveaux de compétences du Cadre européen des certifications (CEC). Le CEC étant adopté par tous les pays européens pour rendre les formations et certifications lisibles et compréhensibles par tous, le DIGCOMP 2.1 facilite les influences et les emprunts de politiques et de bonnes pratiques entre pays et régions. Cela vaut aussi pour les non-européens, qui peuvent bénéficier là d’un foisonnement d’expérimentations aisément compréhensibles et inspirantes pour quiconque s’intéresse au développement des compétences numériques.

Un cadre exhaustif et convivial

Le DIGCOMP comprend 21 compétences regroupées en cinq champs de compétences. Comme il n’existe pas de traduction officielle des compétences du cadre, nous les présentons en anglais pour ne pas en travestir le sens.

  1. Littératie de l’information et des données
    • Browsing, searching and filtering data, information and digital content
    • Evaluating data, information and digital content
    • Managing data, information and digital content
  2. Communication et collaboration
    • Interacting through digital technologies
    • Sharing through digital technologies
    • Collaborating through digital technologies
    • Engaging in citizenship through digital technologies
    • Netiquette
    • Managing digital identity
  3. Création de contenu numérique
    • Developping digital content
    • Integrating and re-elaborating digital content
    • Copyright and licences
    • Programming
  4. Sécurité
    • Protecting devices
    • Protecting personal data and privacy
    • Protecting health and well-being
    • Protecting the environment
  5. Résolution de problèmes
    • Solving technical problems
    • Identifying needs and technological responses
    • Creatively using digital technologies
    • Identifying digital competence gaps

Source : Commission européenne (2016a : 4) ou sur le site du DigComp.

Aujourd’hui, pour être « numériquement compétent » il faut détenir chacune de ces compétences. Toutefois, il n’est pas nécessaire de les maîtriser toutes à un même degré. D’où l’utilité d’un cadre de référence structuré en niveaux de compétences. La dernière version (DIGCOMP 2.1) comprend les huit niveaux du Cadre européen des certifications. Comme l’illustre l’infographie suivante, joliment intitulée « apprendre à nager dans l’océan numérique », chaque niveau représente un pas de plus dans l’acquisition des compétences en fonction de la complexité des tâches, de l’autonomie dans l’accomplissement de celles-ci et du défi cognitif qu’elles représentent.

Tableau 1 – Les huit niveaux de compétences du cadre de référence des compétences numériques

Source : Site du DIGCOMP. Visualiser l’infographie grandeur nature en cliquant sur l’image.

Les 21 compétences sont ventilées en huit niveaux. Le DigComp comprend ainsi 168 descripteurs exprimés en résultats d’apprentissage. Ces descripteurs sont tous accompagné d’exemples d’application dans les domaines de l’emploi et de l’éducation. Pour bien saisir l’exhaustivité et la finesse du cadre, voici un exemple pour la première compétence : naviguer, chercher et trier des données, de l’information et du contenu numérique. Les tableaux 2 et 3 sont identiques sauf sur les exemples d’application. Le premier présente des exemples d’application dans le domaine de l’emploi et le second, dans le domaine de l’éducation.

Tableau 2 – Littératie de l’information et des données, naviguer, chercher et trier des données, de l’information et du contenu numérique, les huit niveaux de compétences accompagnés d’exemples d’applications dans le domaine de l’emploi

Source : Commission européenne (2017 : 19). Visualiser l’infographie grandeur nature en cliquant sur l’image.

Tableau 3 – Littératie de l’information et des données, naviguer, chercher et trier des données, de l’information et du contenu numérique, les huit niveaux de compétences accompagnés d’exemples d’application dans le domaine de l’éducation

Source : Commission européenne (2017 : 20). Visualiser l’infographie grandeur nature en cliquant sur l’image.

Des exemples d’usages

Le DIGCOMP sert à de multiples usages. Des pays et des régions s’en inspirent pour le développement de politiques sur les compétences numériques, l’évaluation des salariés ou des étudiants ou pour le développement professionnel des enseignants. Parmi les usages les plus intéressants, il y a l’autoévaluation des compétences. Nous en donnons trois exemples.

PIX une plateforme en ligne pour mesurer, développer et valoriser ses compétences numériques

La France a développé la plateforme PIX où les citoyens peuvent évaluer eux-mêmes leurs compétences numériques et éventuellement les faire certifier. En conformité avec le cadre de référence européen DIGCOMP, PIX propose de mesurer ses compétences numériques sur 8 niveaux et 5 grands domaines. Gratuit, il est d’ores et déjà possible de se connecter au site, de faire les tests et d’obtenir un profil de compétences.

En ce qui a trait au développement des compétences numériques, PIX est ambitieux. Il est développé de façon telle qu’on apprend en se testant. À terme, PIX souhaite offrir des recommandations de formation et un accès dédié aux enseignants et aux responsables de formation continue « pour suivre l’évolution des compétences des publics qu’ils encadrent et concevoir des stratégies de formation sur mesure ».

Enfin, à terme aussi, il sera possible d’obtenir une « certification officielle fiable et reconnue par l’éducation nationale, l’enseignement supérieur et le monde professionnel ».

Actuellement en version béta, PIX est en développement. Évolutif et co-construit, il est développé dans le cadre d’un partenariat entre divers ministères, des professionnels et des praticiens.

La grille d’autoévaluation des compétences numériques de l’Europass

Le Centre européen pour le développement de la formation professionnelle (CEDEFOP) a conçu une grille d’autoévaluation des compétences numériques à partir de DIGCOMP. Disponible en 24 langues sur le portail Europass, tous les citoyens y ont accès pour évaluer leurs compétences et consigner le résultat dans leur passeport européen. La grille reprend la structure du cadre (celle de la version 1.0), précisant pour chacune des 21 compétences, des énoncés qui en traduisent le niveau de maîtrise. En complétant la grille, une personne peut se positionner comme un utilisateur élémentaire, indépendant ou expérimenté sur chacune des compétences.

Source : Cedefop, Grille d’autoévaluation des compétences numériques, portail de l’europass.

La grille d’autoévaluation des compétences numériques du Pays basque espagnol

En 2014, un service d’emploi du Pays basque espagnol a créé un test en ligne basé sur le DIGCOMP. L’outil permet aux citoyens et aux travailleurs d’autoévaluer leurs compétences numériques en trente questions, nécessitant une quinzaine de minutes à répondre. Simple et convivial, les résultats sont tout de suite disponibles au terme du test. Le test est accessible en euskara, en espagnol et en anglais.

Notes   [ + ]

1. Pour en savoir plus, visiter le site du logiciel Mesydel qui décrit bien ce qu’est la méthode Delphi et son fonctionnement tout en proposant un support en ligne pour soutenir sa mise en oeuvre.

Références

BofOkBon articleTrès bon articleExcellent article (Soyez le premier à noter cet l'article)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous au bulletin
Facebook
Google+
https://oce.uqam.ca/article/digcomp-cadre-de-reference-europeen-competences-numeriques">
LinkedIn