Novembre 2016 | Vol. 7 | N°2

Mot de la redaction

Dans ce numéro, il est question d’alternance travail-études (ATE). La trame de fond : le suivi de la mesure. Le gouvernement la monitore au juste nécessaire à des fins de financement. Aussi, n’en est-il pas question dans les indicateurs de l’éducation qu’il publie chaque année. Pourtant les données administratives de la mesure révèlent des phénomènes qu’il vaudrait la peine d’investiguer. C’est l’objet du premier article. La connaissance que nous avons de l’ATE vient des chercheurs. Nous avons dit cela dans le numéro précédent. Dans celui-ci nous présentons les résultats d’une étude récente qui fait état des caractéristiques des étudiants de l’ATE et des effets de la mesure sur leurs parcours. Nous voyons bien là l’intérêt de la recherche en matière de politiques publiques. Ce qui nous amène au troisième article qui propose l’élaboration d’un tableau de bord pour l’analyse et le suivi de la formation en alternance au Québec. Le Canada est le pays de l’OCDE qui, proportionnellement à son PIB, dépense le plus en enseignement post-secondaire tout en étant celui qui a le moins d’information sur son système. Le ministre François Blais, lors de son bref passage à l’Éducation, a souligné le peu de données fiables qu’il avait à sa disposition pour prendre des décisions éclairées. Chez nos voisins américains, c’est le contraire. Les autres articles de ce numéro donnent un aperçu de cette richesse : un portrait détaillé des étudiants des collèges, une analyse des effets de la scolarité sur les revenus et de l’investissement des employeurs américains dans la formation formelle.

Bonne lecture !

Facebook
Google+
https://oce.uqam.ca/publication/novembre-2016-vol-7-n2">
LinkedIn