Novembre 2016 | Vol.7 | N°2

 

Mot de la rédaction

Dans ce numéro, il est question d’alternance travail-études (ATE). La trame de fond : le suivi de la mesure. Le gouvernement la monitore au juste nécessaire à des fins de financement. Aussi, n’en est-il pas question dans les indicateurs de l’éducation qu’il publie chaque année. Pourtant les données administratives de la mesure révèlent des phénomènes qu’il vaudrait la peine d’investiguer. C’est l’objet du premier article. La connaissance que nous avons de l’ATE vient des chercheurs. Nous avons dit cela dans le numéro précédent. Dans celui-ci nous présentons les résultats d’une étude récente qui fait état des caractéristiques des étudiants de l’ATE et des effets de la mesure sur leurs parcours. Nous voyons bien là l’intérêt de la recherche en matière de politiques publiques. Ce qui nous amène au troisième article qui propose l’élaboration d’un tableau de bord pour l’analyse et le suivi de la formation en alternance au Québec. Le Canada est le pays de l’OCDE qui, proportionnellement à son PIB, dépense le plus en enseignement post-secondaire tout en étant celui qui a le moins d’information sur son système. Le ministre François Blais, lors de son bref passage à l’Éducation, a souligné le peu de données fiables qu’il avait à sa disposition pour prendre des décisions éclairées. Chez nos voisins américains, c’est le contraire. Les autres articles de ce numéro donnent un aperçu de cette richesse : un portrait détaillé des étudiants des collèges, une analyse des effets de la scolarité sur les revenus et de l’investissement des employeurs américains dans la formation formelle.

Bonne lecture !

Articles

Entreprises américaines et formation formelle
Entreprises américaines et formation formelle

Des chercheurs de l’Université Georgetown viennent de produire une étude comparant les sources d’investissement dans l’éducation et la formation post-secondaire aux États-Unis. Cette étude montre que les investissements des employeurs sont plus importants que ce que...

Qui s’instruit s’enrichit ? Oui mais !
Qui s’instruit s’enrichit ? Oui mais !

Les plus âgés d’entre nous se souviennent  du dicton « qui s’instruit, s’enrichit » qui accompagnait la réforme du système d’éducation des années 60. S’il a contribué à sortir les québécois de la sous-scolarisation, ce dicton doit être aujourd’hui assorti de mille...

L’Observatoire compétences-emplois (OCE) est un centre de recherche et de transfert de connaissances sur le développement et la reconnaissance des compétences de la main-d’oeuvre basée à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). L’OCE regroupe des chercheurs et des professionnels de différentes disciplines qui ont une expertise fine du domaine.

Sa mission est d’alimenter la réflexion, la prise de décision et l’action des acteurs du marché du travail et ainsi de contribuer au développement des compétences de la main-d’oeuvre au Québec.

Observatoire compétences-emplois (OCE)
1205, rue Saint-Denis
Pavillon Paul Gérin-Lajoie, local N-5920
Montréal (Québec), Canada
H2X 3R9
Voir sur la carte

Téléphone : 514 987-3000 poste 1085
Courriel : oce@uqam.ca