Juin 2016 | Vol. 7 | N°1

 

Mot de la rédaction

Le gouvernement actuel souhaite augmenter la durée des stages en milieu de travail. C’est un projet pertinent qui inscrit le Québec dans la mouvance internationale des réformes des systèmes de formation professionnelle et technique. Cependant, les risques sont élevés de provoquer des résistances de la part des enseignants et des entreprises. Ces résistances, il est déjà possible de les anticiper grâce aux recherches menées depuis vingt ans sur l’alternance travail-études. Toujours concernant ce projet, il y a un oublié de taille, le programme d’apprentissage en milieu de travail. Pourtant, la conjoncture est propice pour réunir les dispositifs de l’Éducation et de l’Emploi. Une nécessité pour les métiers spécialisés de l’industrie manufacturière.

Sortir les personnes éloignées du marché du travail de l’aide sociale, c’est tout un défi. Le Réseau des services spécialisés de main-d’œuvre (RSSMO) l’a relevé avec le projet FIT. Les clés du succès de ce projet : du temps, un alliage fin de pratiques de formation et d’accompagnement et un pilotage attentif. Autre sujet, les méthodes collaboratives. Ces méthodes cherchent à remplacer les anciennes pratiques hiérarchiques et technocratiques de collaboration, de consultation et de prise de décision. Nous en donnons un aperçu. Enfin quelques brèves sur les compétences privilégiées par les employeurs et les exercices d’évaluation et d’anticipation des compétences sur le marché du travail, une question de l’heure pour les grands organismes internationaux.

Bonne lecture et bon été de la part de toute l’équipe!

Articles

Concevoir la nouvelle formation en alternance aux stages prolongés
Concevoir la nouvelle formation en alternance aux stages prolongés

Le gouvernement souhaite augmenter la durée des stages de la formation professionnelle et technique. Dorénavant, les nouveaux programmes devront comporter 50% à 60% du temps de formation en milieu de travail 1). La formule éducative qui s’approche le plus du projet...

Innover en matière d’intégration au travail : l’exemplaire Projet FIT
Innover en matière d’intégration au travail : l’exemplaire Projet FIT

Le Québec est confronté à une rareté de main-d’œuvre dans certains secteurs économiques clés. Face à cet enjeu, l’immigration est présentée comme une solution miracle, tout comme l’intégration forcée des bénéficiaires de l’aide sociale. Or, l’insertion en emploi des...

Les méthodes collaboratives pour briser le travail en silo
Les méthodes collaboratives pour briser le travail en silo

Les nouvelles réalités liées à la mondialisation et à la technologie compliquent le monde du travail et les enjeux sociaux. Avec la complexité, l’interdépendance et la vitesse des changements, le cloisonnement des actions est de moins en moins efficace. Or, les...

L’Observatoire compétences-emplois (OCE) est un centre de recherche et de transfert de connaissances sur le développement et la reconnaissance des compétences de la main-d’oeuvre basée à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). L’OCE regroupe des chercheurs et des professionnels de différentes disciplines qui ont une expertise fine du domaine.

Sa mission est d’alimenter la réflexion, la prise de décision et l’action des acteurs du marché du travail et ainsi de contribuer au développement des compétences de la main-d’oeuvre au Québec.

Observatoire compétences-emplois (OCE)
1205, rue Saint-Denis
Pavillon Paul Gérin-Lajoie, local N-5920
Montréal (Québec), Canada
H2X 3R9
Voir sur la carte

Téléphone : 514 987-3000 poste 1085
Courriel : oce@uqam.ca