Septembre 2013 | Vol. 4 | N°3

Développer la capacité d’innover, c’est possible! Un guide pour les formateurs.

par

L’innovation n’est pas la seule responsabilité des chercheurs, ni l’apanage des industries de haute technologie. L’innovation est au cœur du développement économique actuel et tous peuvent y contribuer. Dès lors, comment amener les travailleurs à innover dans l’exercice quotidien de leurs fonctions?

L’innovation n’est pas en soi une compétence, ni une habileté. Il s’agit plutôt de l’application, dans un contexte spécifique, d’un ensemble de compétences. Quelles sont ces compétences et comment favoriser leur développement ? Les Australiens ont développé, à cet effet, un guide qui donne une marche à suivre.

Conçu par le ministère de l’Éducation, de l’Emploi et du Travail de l’Australie, à l’intention des formateurs en établissement et en entreprise, c’est un guide intéressant pour deux raisons :

  • D’abord, il traite la capacité d’innover comme un ensemble de compétences transversales à intégrer dans des programmes de formation existants. Entre autres, ceux de la formation professionnelle et technique.
  • Ensuite, il a une portée universelle puisqu’il décortique la capacité d’innover en six compétences pour lesquelles des activités d’apprentissage sont suggérées.

Voici ces compétences :

  • Repérer les besoins ou les opportunités et effectuer des recherches en vue d’identifier ce qui est possible de faire.
  • Générer et sélectionner une ou plusieurs idées en s’attardant à la création de nouvelles idées pour ensuite y appliquer une pensée critique et enfin retenir ce qui convient le mieux.
  • Collaborer avec les autres en vue de développer une idée, ce qui implique d’accepter de partager ses idées, de savoir comment le faire et de quelle manière faire le meilleur usage des commentaires.
  • Réfléchir à l’idée, ce qui suppose qu’une personne prenne le temps de bien synthétiser sa pensée et d’intégrer les différents avis ainsi que toute autre information pour obtenir une réponse finale cohérente.
  • Présenter l’idée en vue de la promouvoir, ce qui constitue l’aboutissement des étapes précédentes afin de présenter l’idée de manière cohérente au client, à l’utilisateur, au patron, etc.
  • Évaluer l’idée, soit s’assurer que l’idée retenue réponde aux objectifs, aux meilleures pratiques ainsi qu’à la philosophie de l’entreprise.

En savoir plus

Télécharger le guide : Developing Innovation Skills. A guide for trainers and assessors to foster the innovation skills of learners through professional practice. Innovation & Business Skills Australia, Australian Government, Department of Education, Employment, and Workplace Relations, 2009.

Extrait

L’innovation n’est pas la seule responsabilité des chercheurs, ni l’apanage des industries de haute technologie. L’innovation est au cœur du développement économique actuel et tous peuvent y contribuer. Dès lors, comment amener les travailleurs à innover dans l’exercice quotidien de leurs fonctions? Les Australiens ont développé, à cet effet, un guide qui donne une marche à suivre.

L’Observatoire compétences-emplois (OCE) est un centre de recherche et de transfert de connaissances sur le développement et la reconnaissance des compétences de la main-d’oeuvre basée à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). L’OCE regroupe des chercheurs et des professionnels de différentes disciplines qui ont une expertise fine du domaine.

Sa mission est d’alimenter la réflexion, la prise de décision et l’action des acteurs du marché du travail et ainsi de contribuer au développement des compétences de la main-d’oeuvre au Québec.

Observatoire compétences-emplois (OCE)
1205, rue Saint-Denis
Pavillon Paul Gérin-Lajoie, local N-5920
Montréal (Québec), Canada
H2X 3R9
Voir sur la carte

Téléphone : 514 987-3000 poste 1085
Courriel : oce@uqam.ca