Colloque international sur l'apprentissage expérientiel | Printemps 2012

Vers de nouvelles façons de développer les compétences tout au long de la vie

Dans un nombre croissant d’entreprises des deux côtés de l’Atlantique, le développement des compétences est arrivé à un tournant. Les stratégies, les dispositifs et les routines du passé doivent, dans bien des cas, être revus et corrigés à la lumière de facteurs désormais incontournables. Citons, sans que la liste soit exhaustive: 1) les transformations dans l’organisation du travail vers plus de flexibilité et de réactivité; 2) la diversification des statuts d’emplois; 3) le renouvellement générationnel de la main-d’œuvre et les nouveaux comportements et les pénuries qui lui sont associés; 4) la
recherche d’une intégration plus étroite entre les stratégies de GRH et les stratégies d’entreprise.

Étant au service de la performance et de l’employabilité, le petit monde de la formation se trouve directement impacté et amène un nombre croissant de gestionnaires du dossier à penser que la formation traditionnelle (stage – cours – séminaire) n’est plus le seul vecteur de développement des compétences. Les tensions et les questionnements au sein des systèmes formatifs sont nombreux :

– transformations parfois brutales dans la nature des compétences recherchées
– éclatement des espace-temps traditionnels des situations de formation
– individualisation des parcours de développement
– nouveau partage des responsabilités entre l’individu et l’organisation (argent, temps, efforts)
– intérêt accru pour la mesure des activités de développement (efficience et efficacité)
– revendications de valorisation des acquis d’expérience
– ouverture aux technologies de l’information (TIC) et les expérimentations autour de la distance
– déploiement de formules hybrides de développement autour d’un même objectif d’apprentissage
– redécouverte de la richesse des relations de proximité dans le transfert des savoirs (coaching, tutorat, mentorat, compagnonnage)
– préoccupation pour l’accompagnement du transfert des acquis de formation
– place de l’expérience et le caractère apprenant des situations de travail
– valorisation de nouvelles pratiques individuelles d’apprentissage et les stratégies auto-formatives
– nécessité d’apprendre à composer avec l’informel et avec le tacite
– multiplication des acteurs parties prenantes au système formatif
– recours aux modélisations de la gestion des compétences, des connaissances ou des talents

Ces réalités et tendances ne sont bien sûr pas toutes complètement nouvelles, ni toutes également opérantes. En revanche, la vitesse à laquelle ces nouvelles logiques d’action s’imposent, se cumulent et s’entrecroisent dans des configurations nouvelles est indiscutable. Certains milieux de travail se sont déjà organisés pour y faire face. Les expérimentations s’y multiplient et l’apprentissage de nouvelles approches se poursuit prudemment. D’autres, au contraire, sont encore à la recherche de la formule gagnante, du bon choix et du bon dosage des stratégies d’apprentissage à privilégier. La recette qui permettra d’obtenir des compétences en juste-à-temps et en qualité tout en impliquant intelligemment tous les acteurs du système est pour beaucoup encore à découvrir.


Téléchargez le programme complet


Programme et présentations

Le défi de l’intégration de l’apprentissage expérientiel dans les politiques québécoises, Paul Bélanger.

Conférence prononcée en ouverture du colloque. Sociologue, ancien directeur de l’Institut canadien d’éducation des adultes (1972-1984) et de l’Institut de recherche appliquée sur le travail (1988-1989), Paul Bélanger fut le directeur de l’Institut de l’UNESCO pour l’Éducation tout au long de la vie à Hambourg de 1989 à 2000. Depuis, il est professeur spécialisé en éducation tout au long de la vie à l’UQAM, Montréal. Il a fondé en 2000 le Centre interdisciplinaire de recherche sur l’éducation permanente, le CIRDEP, et est son directeur depuis sa fondation. En 2009, il créait, avec la coopération de la CPMT, l’Observatoire Compétences-Emploi. Il a été président du Conseil international de l’éducation des adultes de 2000 à 2011.

Pourquoi changer une formule qui commence à moins bien fonctionner, Dominique Bouteiller.

  • Dominique Bouteiller

    Dominique Bouteiller

Conférence prononcée en ouverture du colloque. Professeur à HEC Montréal, Dominique Bouteiller est diplômé de l'Institut des Hautes Études de  l'Information et de la Communication de l'Université de la Sorbonne à Paris et est détenteur d'une maîtrise et d'un doctorat en relations industrielles de l'Université de Montréal.

De la gestion des compétences à la gestion des talents : rupture ou continuité, Cécile Dejoux.

  • Cécile Dejoux

    Cécile Dejoux

Tout d'abord, nous proposons d'expliciter les liens et les modalités d'enrichissement de la Gestion des compétences par la Gestion des Talents. Ensuite, nous donnons des exemples concrets d'outils complémentaires et spécifiques à ces deux pratiques. Enfin, nous exposons des exemples de multinationales occidentales qui ont opéré avec succès cette transition en Asie. Cette conférence fut prononcée lors du Colloque international sur l'apprentissage expérientiel en 2012, organisé en collaboration avec HEC Montréal. Cécile Dejoux est maître de conférences au Cnam-Lirsa, HDR et professeur à ISC Business School. Elle intervient en entreprise sur la gestion des compétences, la gestion des talents et les RH à l’international.

Les effets attendus et inattendus des accords de GPEC : retours d’expériences dans le contexte français, Amaury Grimand.

Cette communication se centre sur les nouvelles articulations qui se nouent entre GRH et stratégie d'entreprise dans le contexte des entreprises françaises. Nous examinons dans ce cadre le rôle potentiellement intégrateur joué par la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC). Cette conférence fut prononcée dans le cadre du Colloque international sur l'apprentissage expérientiel en 2012, organisé en collaboration avec HEC Montréal. Amaury Grimand est professeur à l’IAE de Poitiers. Membre de l’AGRH (Association francophone de gestion des ressources humaines) et de l’AIMS (Association internationale de management stratégique).

Une approche hybride du développement du leadership : le programme « Passeport leadership » de Loto-Québec, Alain Gosselin. Philippe Lafortune.

  • Alain Gosselin

    Alain Gosselin

  • Philippe Lafortune

    Philippe Lafortune

Dans le contexte actuel et avec la création d'importants bassins de candidats à haut potentiel, le développement accéléré des futurs leaders est devenu une priorité chez Loto-Québec. Le but est de développer des leaders reconnus pour leurs qualités de tête, de cœur et de courage. Il s'agit d'un immense défi que la formation, seule, ne peut relever.

Alain Gosselin est professeur titulaire de gestion des ressources humaines ainsi que directeur associé principal de la formation des cadres et de la formation continue à HEC Montréal.

Philippe Lafortune a plusieurs années d'expérience en ressources humaines au sein de diverses entreprises publiques. Tout au long de sa carrière, il a occupé divers fonctions de direction et a touché aux différentes facettes des ressources humaines, de la gestion des programmes de ressources humaines, aux relations de travail, au coaching de gestionnaires, à la mise en place de diverses stratégies de développement organisationnel. Aujourd'hui, il occupe le poste de directeur corporatif du développement organisationnel pour Loto-Québec et ses filiales.

La formation en entreprise : participation, exclusion et obstacles, Claudie Solar. Daniel Baril.

Issues d'une recherche en cours, voici présentées quelques pratiques et stratégies favorisant la levée des obstacles à la participation des employés à la formation dans les PME. Ces pratiques et stratégies sont mises en perspective selon les façons de penser le développement des compétences en entreprise. Cette conférence fut prononcée dans le cadre du Colloque international sur l'apprentissage expérientiel en 2012, organisé en collaboration avec HEC Montréal.

Claudie Solar est professeure titulaire au département de Psychopédagogie et d’Andragogie à l 'Université de Montréal.

Daniel Baril est chargé de projet aux politiques en éducation des adultes à l'Institut de coopération pour l'éducation des adultes (ICÉA).

La reconnaissance des acquis et des compétences au collégial : l’andragogie au service des candidats, Magali Robitaille. Andrée Langevin.

Selon un modèle de prévention reconnu, le Bureau de la RAC du Cégep Marie-Victorin a développé un protocole d'interventions adaptées aux candidats, incluant un cadre conceptuel et des outils à la carte. Ce protocole se décline à la manière d'un « entonnoir » afin de soutenir et maintenir dans la démarche les candidats ayant des besoins particuliers, sans ralentir ou alourdir leur processus de reconnaissance. Cette conférence fut prononcée dans le cadre du Colloque international sur l'apprentissage expérientiel en 2012, organisé en collaboration avec HEC Montréal. Magali Robitaille détient un doctorat en sciences de l’Éducation de l’Université de Genève en Suisse. Elle a été formatrice  d’adultes  en  Suisse,  puis  est  devenue  professionnelle  de  recherche  à  l’éducation  des  adultes  à  l’UQAM pendant trois ans. Depuis 2008, elle est conseillère pédagogique en reconnaissance des acquis et des compétences et experte méthodologique au Bureau de la reconnaissance des acquis et des compétences du  Cégep  Marie-Victorin. Andrée  Langevin  a  une  maîtrise  en  psychoéducation  de  l’Université  de  Montréal.  Elle  est  actuellement coordonnatrice du Bureau de la reconnaissance des acquis et des compétences du Cégep Marie-Victorin, et  agit  à  titre  de  conseiller  expert,  mandaté  par  le  ministère  de  l’Éducation,  du  Loisir  et  du  Sport,  pour  donner  le  soutien  requis  au  réseau  des  collèges  en  matière  de  reconnaissance  des  acquis  et  des  compétences (RAC).

Dessine-moi l’expérience, Henri Boudreault.

L'expérience en lien avec des activités motrices est relativement facile à transmettre. L'expérience en lien avec des éléments invisibles, comme la gestion de situations incertaines, la résolution de problèmes où la manifestation des attitudes professionnelles au travail est plus difficile à transmettre et à faire acquérir. Nous allons nous questionner sur la réflexivité et l'utilisation de la cartographie d'idées pour expliciter et formaliser l'expérience. Cette conférence fut prononcée dans le cadre du Colloque international sur l'apprentissage expérientiel en 2012, organisé en collaboration avec HEC Montréal. Henri Boudreault est professeur au Département d’éducation et de formation spécialisées de l’UQAM.

Le groupe de codéveloppement professionnel, une stratégie de développement de la pratique professionnelle, Michel Desjardins.

Une pratique qui peut s'apparenter à l'action learning, le groupe de codéveloppement professionnel constitue une communauté de pratique de personnes qui apprennent les unes des autres, principalement à partir d'un exercice de consultation. Souvent utilisée en perfectionnement en gestion, l'approche est ici appliquée en d'autres situations d'apprentissage. Cette conférence fut prononcée lors du Colloque international sur l'apprentissage expérientiel en 2012, organisé en collaboration avec HEC Montréal. Michel Desjardins, CSSS St-Jérôme.

Le développement de compétences par le jeu de rôle formatif, Stéphane Daniau.

Les situations de travail sont potentiellement des situations d'apprentissage informel. La pratique du jeu de rôle formatif permet d'explorer intimement et activement ce type de situation et d'en faire des sources de formation. Stéphane Daniau est professeur associé au Département Éducation et formation spécialisées, UQAM. Ph.D. en Sciences de l’éducation, il s’intéresse notamment à la reconnaissance des acquis et à la démarche entrepreneuriale, aux pratiques novatrices de la formation de base en milieu de travail et de l’alphabétisation numérique ainsi qu’aux applications formatives du jeu de rôle ludique.

Incidents critiques et anomalies : source d’apprentissage dans le processus de développement de produits, Paolo Federighi.

Dans le processus de développement de nouveaux produits, les entreprises du secteur de l'automobile font face inévitablement à des expérimentations porteuses d'essais non concluants sinon d'erreurs. Au lieu de n'y voir que des échecs temporaires, certaines grandes entreprises italiennes perçoivent là des moments critiques porteurs de pratiques réflexives, de production de nouveaux savoirs et donc des sources privilégiées d'apprentissage expérientiel. Cette communication fut prononcée lors du colloque international sur l'apprentissage expérientiel en 2012, organisé en collaboration avec HEC Montréal. Paolo Federighi est professeur en formation des adultes à l’Université de Florence en Italie. Il est aussi consultant auprès du gouvernement de Toscane sur les politiques d’éducation tout au long de la vie et le travail et membre, depuis 1999, du Comité national interministériel italien sur les questions de formation et de développement des compétences. Antérieurement, il a été consultant de l’Institut de l’UNESCO pour l’éducation tout au long de la vie, du Conseil de l’Europe et l’OCDE et président de l’Association européenne de l’éducation des adultes. Il est aussi membre du comité sur la formation continue de la Commission européenne.

L’apprentissage hybride en sciences de gestion : une analyse du dispositif de formation des enseignants, Jean-Pierre Béchard. Catherine Carré.

Deux dispositifs hybrides (en alternance et thématique) ont été expérimentés dans des programmes de certificat. Dans le cadre de cette communication, nous présentons le dispositif de formation aux enseignants qui ont participé à cette innovation pédagogique. (...) Les données ont été analysées dans l'optique d'une évaluation de l'innovation pédagogique et d'une confrontation avec les écrits scientifiques du domaine. Cette conférence fut prononcée dans le cadre du Colloque international sur l'apprentissage expérientiel en 2012, organisé en collaboration avec HEC Montréal. Jean-Pierre Béchard est détenteur de deux maîtrises, l’une en éducation et l’autre en gestion et d’un doctorat en enseignement de la gestion, en plus d’avoir complété des études postdoctorales en éducation. Il est professeur titulaire au service de l’enseignement du management et directeur pédagogique des programmes de certificat à HEC Montréal. Ses travaux portent principalement sur l’enseignement de la gestion, le déploiement des innovations pédagogiques en enseignement supérieur et, finalement sur l’épistémologie de la pédagogie universitaire. Catherine Carré est titulaire d’une maîtrise en éducation, option technologie éducationnelle, de  l’Université de Montréal. Pendant quinze ans, elle est intervenue comme consultante sur de nombreux mandats pour concevoir des solutions d’apprentissage en ligne et en présentiel, dans le secteur public et dans le secteur privé. Elle est à présent conseillère pédagogique (apprentissage en ligne) à la Direction de l’apprentissage et de l’innovation pédagogique à HEC Montréal où elle contribue au développement des compétences du personnel enseignant de HEC Montréal en matière d’apprentissage en ligne.

Soutien aux apprentissages autonomes dans les organisations : le cas des PME québécoises, Roland Foucher.

  • Roland Foucher

    Roland Foucher

Les données présentées dans le cadre de cette communication proviennent d'un sondage effectué auprès de plus de 300 PME du Québec. En conclusion nous proposons un modèle des déterminants des pratiques d'apprentissage autonome dans les organisations, prenant en compte à la fois les facteurs organisationnels et les facteurs individuels. Cette conférence fut prononcée lors du Colloque international sur l'apprentissage expérientiel en 2012, organisé en collaboration avec HEC Montréal. Détenteur d'un doctorat en psychologie du travail et des organisations, Roland Foucher est actuellement professeur titulaire au département de relations industrielles de l'Université du Québec en Outaouais (UQO) après une carrière à l'Université du Québec à Montréal (UQAM) où il est professeur associé, et vice-président de la Société québécoise de psychologie du travail et des organisations (SQPTO). Au cours de sa carrière, il a notamment dirigé des programmes de doctorat et contribué à la mise sur pied de groupes de recherche (Centre de recherche en gestion de l'UQAM, Groupe interdisciplinaire de recherche sur l'autoformation et le travail (GIRAT), Chaire en gestion des compétences de l'UQAM) qu'il a ensuite dirigés ou co dirigés. Il est l'auteur ou le co-auteur de 12 volumes, de plus de 75 articles de revues et chapitres de volumes, et de plus d'une centaine de conférences scientifiques et professionnelles. Ses plus récents ouvrages consistent en trois tomes sur la gestion des compétences: les deux premiers sont parus en 2010 et 2011 aux Éditions Nouvelles (Montréal); le troisième sera publié par le même éditeur en 2012.

Vers une ingénierie de l’environnement de pratique ?, Alain Dunberry.

  • Alain Dunberry

    Alain Dunberry

L'ingénierie de la formation, confrontée à l'exigence de générer un impact à la mesure des investissements consentis, ne peut ignorer les facteurs qui contribuent à créer un environnement propice à l'apprentissage et au transfert de la formation dans l'action. Quels sont-ils ? N'appartient-il pas à l'ingénieur de la formation de susciter leur émergence dans les milieux de pratique ? Ne devrait-on pas accorder une importance croissante à une ingénierie de l'environnement de pratique? Cette conférence fut  prononcée lors du Colloque international sur l'apprentissage expérientiel en 2012, organisé en collaboration avec HEC Montréal. Alain Dunberry est professeur agrégé au département d'Éducation et de Formation Spécialisées de la Faculté des Sciences de l'Éducation de l'Université du Québec à Montréal depuis août 2001. Enseignement dans le domaine de l'ingénierie de la formation des adultes et l'évaluation de programmes de formation. Recherches sur la formation et l'évaluation dans les entreprises. Diverses interventions en matière d'ingénierie de la formation des formateurs au Canada. Expert en évaluation de programmes auprès de grandes organisations telles que Bombardier Aéronautique, le Cirque du Soleil, la Fédération des Travailleurs du Québec, le Ministère de l'Éducation, des Loisirs et des Sports du Québec et de comités sectoriels de main-d’œuvre.

Transfert intergénérationnel des connaissances : une initiative novatrice, Jean-François Harvey.

Cette communication s'intéresse à une initiative managériale en transfert intergénérationnel des connaissances qui a récemment été mise en place auprès d'infirmières et d'infirmières auxiliaires du Centre de santé et de services sociaux La Pommeraie : le Programme de coopération intergénérationnel (PCI). Celle-ci a d'ailleurs reçu le titre de Pratique exemplaire par Agrément Canada. Cette conférence fut prononcée lors du Colloque international sur l'apprentissage expérientiel en 2012, organisé en collaboration avec HEC Montréal. Jean-François HARVEY est candidat au Ph.D. à HEC Montréal et à SKEMA Business School (cotutelle). Récipiendaire d’une bourse de doctorat du Programme de bourses d’études supérieures du Canada Joseph-Armand-Bombardier (CRSH), Jean-François cumule quelques années d’expérience en intervention/recherche autour d’enjeux de gestion auprès de grandes organisations telles qu’ IBM, Ubisoft, Bell Canada, Hydro-Québec, Desjardins Groupe d’assurances générales, la Commission de la santé et de la sécurité au travail, la Confédération des syndicats nationaux, l’Institut national de santé publique du Québec.

Lieu

HEC Montréal

Date

Du jeudi 24 mai 2012 au vendredi 25 mai 2012

Conférencier(s)

  • Alain Gosselin
  • Amaury Grimand
  • Alain Dunberry
  • André Goyette
  • Andrée Langevin
  • Anna-Maria Zaidman
  • Brigitte Voyer
  • Cécile Dejoux
  • Catherine Carré
  • Claire L.Langan
  • Claudie Solar
  • Dominique Bouteiller
  • Henri Boudreault
  • Réal Jacob
  • Jean-Luc Trahan
  • Jean-Pierre Béchard
  • Jean Charest
  • Jean-François Harvey
  • Magali Robitaille
  • Michel Desjardins
  • Paolo Federighi
  • Patrick Gilbert
  • Paul Bélanger
  • Philippe Lafortune
  • Philppe Carré
  • Pierre Doray
  • Roland Foucher
  • Stéphane Daniau
Facebook
Google+
https://oce.uqam.ca/colloque/colloque-international-lapprentissage-experientiel-printemps-2012">
LinkedIn