Événements

Archive 2011

L'immigration et la mobilisation des talents

Lieu  

UQAM, Montréal

Une présentation du CAMO-PI

Au Québec, plus de 75% des personnes immigrantes sont en âge de travailler et malgré leur niveau de formation élevé, ils connaissent des taux de chômage très préoccupants. Les difficultés relatives à la reconnaissance des formations et expériences acquises à l’extérieur du Québec est une des raisons qui explique en grande partie cette situation.

Depuis plus de 15 ans, le Comité d’adaptation de la main-d’œuvre – Personnes immigrantes (CAMO-PI) s’est attaché à favoriser l’intégration et le maintien en emploi de ces personnes. Le développement et la réalisation de projets novateurs lui ont permis de proposer des solutions pérennes intégrant la reconnaissance des acquis et la reconnaissance des compétences (RAC) en puisant dans l’éventail de mesures et de programmes existants en RAC au Québec.

Dans le cadre des ateliers de l’Observatoire, le CAMO-PI présentera d’abord des démarches qui ont permis à des personnes immigrantes de travailler dans leur domaine au meilleur de leurs compétences. Dans un deuxième temps, l’atelier débattra, avec le concours madame Nadia Lakrouz de CAMO-PI, certaines des questions qu’on se pose dans les réseaux du marché du travail et de formation, entre autres celles-ci :

  • Comment améliorer la référence des immigrants dont les compétences correspondent aux emplois en demande?
  • Comment mettre en rapport les divers dispositifs et pratiques de reconnaissance des compétences (y compris de formation d’appoint), entre les réseaux de l’éducation, de l’emploi et de l’immigration?
Période d'inscription terminée

La formation et le développement des compétences dans les PME montréalaises : résultats d'une enquête de l'OCDE

Lieu  

UQAM, Montréal

Au printemps 2011, DRHC Canada et l’OCDE confiait au Centre interdisciplinaire de recherche/développement sur l’éducation (CIRDEP) de l’UQAM, la réalisation du volet canadien du projet international « Leveraging training : skills development in SMEs ». Ce projet part de la prémisse à l’effet que les PME ont du mal à soutenir les activités de formation en raison de leur faible masse critique et il vise à identifier des façons de surmonter cet obstacle. Pour ce projet, deux régions canadiennes ont été privilégiées : l’Île de Montréal et Winnipeg. Dans le cadre de cet atelier, seront présentés les résultats d’un sondage réalisé cet été, entre le 15 juin et le 15 août, auprès de 86 PME montréalaises.

Dans un premier temps, l’équipe du CIRDEP présente comment les PME montréalaises se positionnent sur les indicateurs proposés par l’OCDE — entre autres, des indicateurs d’innovation, de formation et de développement des compétences et de soutien de l’environnement de formation. Dans un deuxième temps, l’équipe présente une cartographie de l’écosystème de formation montréalais et propose une réflexion à laquelle nous vous convions, sur les ressources, les acteurs et les pratiques d’intervention en matière de gestion de la formation et du développement des compétences auprès des PME. La question de fond étant qu’est-ce qu’on peut faire de plus et de mieux que ce que l’on fait maintenant pour les soutenir.

Les résultats seront commentés par la responsable du projet, madame Cristina Martinez de l’OCDE, qui va en outre comparer la situation des PME montréalaises à celles des autres pays qui participent au projet, soit la Belgique, la Grande-Bretagne, la Nouvelle-Zélande, la Pologne et la Turquie. Des membres de la Commission des partenaires du marché du travail seront présents et monsieur Jean-Luc Trahan, président de la CPMT, ouvrira et clôturera la séance.

 

Période d'inscription terminée

Téléchargez la présentation

La mutuelle de formation territoriale : Forma Plus

Lieu  

Québec

Qu’est-ce qu’une mutuelle de formation? Comment ça fonctionne? Qu’est-que ça donne? La mutuelle de formation est un dispositif récent qui fait l’objet d’un règlement en vertu de la Loi québécoise sur les compétences. 

Dans le cadre des ateliers de l’Observatoire, nous présentons Forma Plus, une mutuelle territoriale qui œuvre sur l’Île de Montréal. Fondée en 2002, Forma Plus est la première mutuelle québécoise. Regroupant 130 PME et plus de 5 000 employés, elle est reconnue pour son bon fonctionnement.

Conférenciers : Mathieu Sénécal et Sylvie Tousignant, respectivement directeur général et conseillère aux membres, ont développé une approche nouvelle de nature à lever les obstacles que rencontrent les petites et moyennes entreprises lorsqu’elles ont à former du personnel. Le 8 juin à Montréal et le 10 juin à Québec, ils viennent nous présenter le dispositif mutuelle territoriale et leur approche qui fait la renommée de Forma Plus.

Période d'inscription terminée

Téléchargez la présentation

La mutuelle de formation territoriale : Forma Plus

Lieu  

UQAM, Montréal

Qu’est-ce qu’une mutuelle de formation? Comment ça fonctionne? Qu’est-que ça donne? La mutuelle de formation est un dispositif récent qui fait l’objet d’un règlement en vertu de la Loi québécoise sur les compétences. 

Dans le cadre des ateliers de l’Observatoire, nous présentons Forma Plus, une mutuelle territoriale qui œuvre sur l’Île de Montréal. Fondée en 2002, Forma Plus est la première mutuelle québécoise. Regroupant 130 PME et plus de 5 000 employés, elle est reconnue pour son bon fonctionnement.

Conférenciers : Mathieu Sénécal et Sylvie Tousignant, respectivement directeur général et conseillère aux membres, ont développé une approche nouvelle de nature à lever les obstacles que rencontrent les petites et moyennes entreprises lorsqu’elles ont à former du personnel. Le 8 juin à Montréal et le 10 juin à Québec, ils viennent nous présenter le dispositif mutuelle territoriale et leur approche qui fait la renommée de Forma Plus.

Période d'inscription terminée

Téléchargez la présentation

L'approche par compétence québécoise, un regard européen

Lieu  

UQAM, Montréal

Heure  

14H00

L’« approche par compétence » (APC) fait la renommée du Québec en matière d’ingénierie de formation. L’APC québécoise est née dans les années 70 à la Direction générale de l’éducation des adultes (DGEA) pour ensuite migrer, à la faveur de réformes institutionnelles, vers la formation professionnelle des jeunes et des adultes dans les années 80 et la formation technique au collégial dans les années 90. Ensuite, elle a fait une « seconde carrière en formation de la main-d’œuvre » dès les années 90 avec le Régime de qualification et au cours des années 2000 avec les Normes professionnelles et le Programme d’apprentissage en milieu de travail. 

Conférencière : Sylvie Monchatre, maître de conférences en sociologie à l’Université de Strasbourg, vient nous présenter les résultats de ses travaux sur l’APC québécoise. Il sera question de l’origine, du développement, du modus operandi et des effets de cette approche. Précisons que Madame Monchatre est venue à l’Université du Québec à Montréal en 2006-2007 pour travailler sur l’APC québécoise et qu’elle demeure, à ce jour, le seul chercheur universitaire à avoir publié sur ce sujet.

Période d'inscription terminée

Téléchargez la présentation

La conception des normes professionnelles, un défi pour l'ingénierie de formation

Lieu  

Québec

Heure  

14H00

Depuis 2002, les comités sectoriels de main-d’œuvre conçoivent des normes professionnelles qui chapeautent les dispositifs de formation et de reconnaissance des compétences, dont le Programme d’apprentissage en milieu de travail (PAMT), pour les métiers des industries qu’ils représentent. Pour concevoir une norme professionnelle, il y a une démarche et une méthode à suivre, mais derrière la dimension technique de l’exercice, il y a un défi d’architecture et d’écriture pour lequel il n’existe pas de solutions simples, ni uniques, défi que résume bien cette question : comment définir une norme professionnelle qui traduise l’essence et la dynamique d’un métier tout en convenant à la diversité des emplois auquel il donne lieu dans l’industrie? Les normes professionnelles sont ainsi à l’intersection de deux logiques : la logique de « l’intégrité » du métier et la logique de l’organisation du travail en industrie.

Conférencier : Gilbert Riverin, conseiller en ingénierie de formation chez PERFORM (Comité sectoriel de la fabrication métallique industrielle, vient nous présenter, à l’aide d’un exemple concret la norme professionnelle en soudage, comment on conçoit une norme professionnelle tout en relevant ce défi.

Période d'inscription terminée

Téléchargez la présentation

La formation de base dans les petites et moyennes entreprises, pratiques et modèles novateurs

Lieu  

UQAM, Montréal

Le relèvement des compétences de base en milieu de travail est reconnu comme une nécessité au Québec, au Canada et ailleurs dans le monde. Phénomène lié, depuis une quinzaine d’années, la demande de développement des compétences de base s’est transformée considérablement : de générale qu’elle était hier, elle est aujourd’hui plus spécifique puisque associée aux changements technologiques et organisationnels des entreprises. Malgré l’urgence d’agir, la formation de base en entreprise demeure largement sous-développée parce que l’expression de la demande, tant de la part des employés que des employeurs, est difficile. Heureusement, il y a des pratiques et des modèles novateurs dont on peut s’inspirer pour concevoir des solutions.

Conférencier: Paul Bélanger, professeur à la Faculté des sciences de l’éducation de l’UQAM, vient nous présenter les résultats de sa dernière recherche effectuée dans le cadre du programme de subvention à la recherche appliquée (PSRA). Deux praticiennes commenteront les résultats de cette recherche : Louise Crépeau de FBDM et Yanik Arbour du Services aux entreprises de la Commission scolaire de St-Hyacinthe.

 

Période d'inscription terminée

Téléchargez la présentation

Facebook
Google+
https://oce.uqam.ca/agenda">
LinkedIn