Adéquation formation-emploi : le cas de l'industrie de l’imprimerie et des activités connexes sur l’île de Montréal

Depuis plus d’une dizaine d’années, l’industrie de l’imprimerie vit une profonde mutation, à Montréal comme ailleurs dans le monde. Au cœur de cette mutation, l’informatisation, l’automatisation, ainsi que la numérisation des procédés et des équipements bouleversent les produits de l’imprimerie, ses opérations et ses métiers. Des métiers ont disparu ou se sont transformés, alors que de nouveaux métiers sont apparus, avec tout ce que cela comporte en matière d’adaptation et de nouveaux apprentissages pour les entreprises, tout comme pour le personnel en place.

Objectifs de la recherche

L’objectif principal de cette recherche est de comprendre les raisons pour lesquelles les imprimeries font peu appel aux ressources externes de formation sur l’île de Montréal pour les métiers de représentant des ventes, estimateur, chargé de projet, superviseur, ainsi que personnel aux opérations pré-presse, presse, finition et reliure. Plus précisément les objectifs étaient :

  • Analyser l’offre de formation sous l’angle de son adéquation aux besoins des entreprises
  • Analyser les pratiques de formation des entreprises
  • Établir des constats et proposer des pistes de solutions pour améliorer la situation

Principaux résultats

La recherche montre que la problématique d’adéquation formation-emploi varie grandement en fonction des métiers du secteur. S’il n’y a pas de problématique pour les infographistes dont les programmes de formation professionnelle et technique sont bien fréquentés et le nombre de diplômés par année est appréciable, les autres métiers étudiés font face à plusieurs enjeux tant au niveau de l’offre que de la demande de formation.

La recherche montre également que les entreprises du secteur s’appuient beaucoup sur les fournisseurs d’équipements et la formation à l’interne pour développer les compétences de leur main-d’oeuvre. Les fournisseurs d’équipements et de matériel offrent de la formation sur la machinerie et les outils qu’ils vendent aux entreprises lors et leur installation et continuent de le faire lorsque des incidents critiques surviennent. Le personnel d’usine développe également ses compétences dans le quotidien puisque dans les imprimeries d’aujourd’hui, plus particulièrement dans les innovantes, les équipements et les matériaux évoluent à grande vitesse.

Principales recommandations

Réaliser une étude prospective sur ce que sont et ce que font les entreprises innovantes, ainsi que sur les compétences requises dans les imprimeries aujourd’hui, mais également demain. Cette étude pourra servir à des fins de promotion de l’industrie, mais aussi comme fondement pour la révision des programmes de formation professionnelle et technique.

Accompagner et outiller les entreprises à mieux anticiper leurs besoins de formation en fonction de leurs objectifs organisationnels, à mieux organiser leurs activités de formation et à être en mesure d’en évaluer les impacts.

Promouvoir et valoriser les métiers du secteur auprès des jeunes et de leurs parents par l’organisation d’actions partenariales : portes ouvertes, élaboration de vidéos relatives aux entreprises montrant des jeunes qui ont choisi les métiers de l’imprimerie, etc.

Documenter les pratiques des établissements de formation professionnelle pour voir s’il y a matière à inspirer une réforme des programmes de formation professionnelle du secondaire et bien évaluer les impacts d’éventuelles réformes.

Référence complète:

Hart, S. A., Villien, C. et Boisvert, A. (2014). Adéquation formation-emploi : Industrie de l’imprimerie et des activités connexes sur l’île de Montréal. Montréal : Observatoire compétences-emplois, Comité scetoriel de main-d’oeuvre des communications graphiques du Québec.

Partenaire

Équipe de recherche

Sylvie Ann Hart, chercheure principale
Crystèle Villien, professionnelle de recherche

L’Observatoire compétences-emplois (OCE) est un centre de recherche et de transfert de connaissances sur le développement et la reconnaissance des compétences de la main-d’oeuvre basée à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). L’OCE regroupe des chercheurs et des professionnels de différentes disciplines qui ont une expertise fine du domaine.

Sa mission est d’alimenter la réflexion, la prise de décision et l’action des acteurs du marché du travail et ainsi de contribuer au développement des compétences de la main-d’oeuvre au Québec.

Observatoire compétences-emplois (OCE)
1205, rue Saint-Denis
Pavillon Paul Gérin-Lajoie, local N-5920
Montréal (Québec), Canada
H2X 3R9
Voir sur la carte

Téléphone : 514 987-3000 poste 1085
Courriel : oce@uqam.ca